↑ Retour à Handisport

Présentation

Handisport

Un handisport est un sport dont les règles sont aménagées afin d’en permettre la pratique par des personnes atteintes d’un handicap physique ou mental. Les sports pratiqués par des personnes ayant un handicap mental sont appelés sports adaptés. La grande majorité de ces sports sont inspirés ou basés sur des sports existants. Certains d’entre eux ont cependant été créés spécifiquement pour les personnes handicapées et n’ont donc aucun équivalent en sport pour les personnes valides.Les sports pour personnes handicapées sont repartis en 3 catégories en fonction des handicaps :Les handicapés physiques : Ludwig Guttmann, grand neurochirurgien de l’hôpital de Stoke Mandeville en Angleterre, eu l’initiative après la Seconde Guerre mondiale de traiter les blessés paraplégiques de manière ludique et de favoriser leur rééducation par des jeux sportifs. En prenant exemple sur les « jeux de Stoke Mandeville » ont été créé les Jeux Paralympiques de 1960. Ainsi le handisport devint une activité de compétitionLes handicapés intellectuels : les années 60 marquent l’apparition du sport pour handicapés mentals organisé par le mouvement Special Olympics. Les premiers Special Olympics internationaux se déroulèrent à Chicago en 1968.Les malentendants : c’est à Paris, en 1924, que fut organisée la première compétition internationale pour les sportifs malentendants sous le nom de « Silent Games », réunissant 145 athlètes de 9 pays européens . Depuis lors, ces jeux ont lieu tous les 4 ans et regroupent plus de 2300 athlètes venus de 75 pays du monde entier. Ils sont désormais connus sous le nom de « deaflympics ».La Fédération Française Handisport vit le jour en 1977 et fût reconnue d’utilité publique en 1983. Les personnes handicapées, en fauteuil roulant ou debout, peuvent pratiquer les courses sur route.

Concerne les athlètes…

  • Paraplégiques, tétraplégiques et assimilée : pratique en fauteuil roulant
  • Amputés ou assimilés (personnes de petites tailles) : en fonction du niveau et du nombre d’amputations, pratique debout ou en fauteuil roulant
  • Malvoyants et non voyants : possibilité d’être accompagné par un guide
  • Infirmes Moteurs Cérébraux (IMC) : en fonction du degré du handicap, pratique debout ou en fauteuil roulant
  • Sourds et malentendant
Matériel utilisé :
La pratique de l’athlétisme en fauteuil nécessite l’acquisition d’un matériel spécifique (cadre rigide, monté sur trois roues). D’un investissement coûteux, il est surtout destiné aux athlètes qui ont une pratique régulière au sein de la vie associative. Accessoires : casque et gants renforcés.
La pratique « debout » pour les amputés de membres inférieurs nécessite l’utilisation de prothèses spécifiques à restitution d’énergie en matériaux composites (fibre de carbone, aramide, kevlar).

Tous les athlètes handicapés physiques et sensoriels peuvent pratiquer l’athlétisme en compétition. Les catégories sont répertoriées selon un code désignant le type d’épreuve et de handicap qu’elles concernent. Ce code comprend une lettre et un nombre.

La lettre désigne le type d’épreuve :
T : TRACK – COURSES
F : FIELD – CONCOURS

Le nombre désigne le type de handicap :

ATHLÈTES DEBOUT

Déficients visuels          Infirmes Moteurs Cérébraux
11 non voyant B1          35 I.M.C. diplégique spastique
12 mal voyant B2          36 I.M.C. diplégique athétosique
13 mal voyant B3          37 I.M.C. hémiplégique sévère
38 I.M.C. hémiplégique léger

Amputés et personnes de petite taille
40 personne de petite taille
42 amputé fémoral simple
44 amputé tibial simple ou double
46 amputé de membre(s) supérieur(s)
60 déficients auditifs* (sourds ou malentendants)
* Cette classe de handicap n’est pas reconnue par l’IPC

ATHLÈTES EN FAUTEUIL
33 I.M.C. spastique
34 I.M.C. athétosique
51 tétraplégique sans triceps fonctionnels
52 tétraplégiques avec triceps fonctionnels
53 paraplégiques sans mobilité volontaire du tronc
54 autres (blessés médullaires et autres handicaps assimilés)
d’après Athlétisme Handisport France